lundi 7 octobre 2013

La science a-t-elle besoin d’un miroir ? Considérations sur la naissance de l’histoire des sciences au 18e siècle (M. Rioux-Beaulne)


(An English message follows) 


La science a-t-elle besoin d’un miroir ? Considérations sur la naissance de l’histoire des sciences au 18e siècle.

Par Mitia Rioux-Beaulne, lauréat du prix Jeune chercheur de l’année 2013.
Le jeudi 24 octobre à midi
Pavillon Simard (SMD), pièce 129
(un léger goûter sera servi)
Cette conférence est gratuite, inscrivez-vous en ligne pour réserver votre place.


En 1700, Bernard de Fontenelle est nommé secrétaire perpétuel de l’Académie royale des sciences et se voit confier la tâche d’écrire l’Histoire raisonnée de l’Académie royale des sciences. En un sens, c’est là l’acte de naissance d’une discipline qui a aujourd’hui une légitimité institutionnelle indubitable : l’histoire des sciences. Dans cette conférence, Mitia Rioux-Beaulne se penchera sur cet acte de naissance pour essayer de comprendre à quel programme théorique il correspond, quelles visées politiques il sert et comment Fontenelle lui donne un statut philosophique particulier en l’inscrivant dans un dispositif rhétorique bien précis. Faire l’histoire des sciences, ce n’est pas, pour Fontenelle, simplement raconter des découvertes passées pour satisfaire une curiosité d’antiquaire, mais bien plutôt mettre en scène la science en train de se faire pour, d’une part, faire circuler le savoir au sein du public et, d’autre part, permettre à la science elle-même de réfléchir sur ses pratiques, ses normes et ses méthodes.



À propos du conférencier :
Mitia Rioux-Beaulne est professeur au Département de philosophie de l’Université d’Ottawa depuis 2007 et chercheur affilié à l’Institut de recherche sur la science, la société et la politique publique depuis 2012. Ses recherches portent sur divers aspects de la pensée des Lumières françaises, de la philosophie de l’art à celle de la science, et ont en commun une interrogation sous-jacente sur le rapport de l’être humain à son histoire : comment il en est affecté, mais aussi comment il la change. Après plusieurs années à travailler sur la pensée de Denis Diderot, il dirige actuellement un projet de recherche soutenu par le Conseil de la recherche en sciences humaines du Canada (CRSH), intitulé Fontenelle : de l’origine des fables à l’histoire des sciences.

***


Does Science require a mirror? Thoughts on the 18th century birth of the history of science.

(in French only)
By Mitia Rioux-Beaulne – Young Researcher of the Year 2013
Thursday, October 24, 2013 at 12 p.m.
Simard Hall (SMD), room 129
(A light lunch will be provided)
This lecture is free and open to the public, please register online.


In 1700, Bernard de Fontenelle was named permanent secretary of the Royal Academy of Sciences of France and was tasked with writing a history of that institution, entitled Histoire raisonnée de l’Académie royale des sciences. In one way, this document could be considered the creation of a discipline that today enjoys indisputable institutional legitimacy: the history of science. This lecture will explore this creation to try to understand the theory that underpins it, the political aims it sought to achieve, and how Fontenelle gave it a certain philosophical status by employing a very specific rhetorical framework. Fontenelle did not believe that he had been tasked to simply record past discoveries to satisfy historical curiosity; instead, he felt he should tell the story of science as it was being practiced at the time in order to both disseminate information to the general public and encourage scientists themselves to reflect on scientific practices, standards and methods.

About the lecturer:
Mitia Rioux-Beaulne has been a professor in the Department of Philosophy, University of Ottawa, since 2007 and an affiliated researcher with the Institute for Science, Society and Policy since 2012. His research interests, which vary from studying the works of French Enlightenment thinkers to exploring the philosophy of art and science, all have in common an examination of the relationship between human beings and history: how history affects humans, but also how humans change history. Having conducted research on the works of Denis Diderot for several years, Rioux-Beaulne is currently leading a research project sponsored by the Social Sciences and Humanities Research Council of Canada (SSHRC) entitled Fontenelle:  de l’origine des fables à l’histoire des sciences.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire