jeudi 10 janvier 2019

Penser la crise : Raymond Aron et la politique de l'historicisme (S. Marcotte-Chénard)

Conférence | Talk


Sophie Marcotte-Chénard
(Carleton University)


Penser la crise : Raymond Aron et la politique de l'historicisme

Source : Wikipédia



Au cours de la période de l’entre-deux-guerres en Europe, le concept d’historicisme devient un Schlagwort ou un slogan associé non seulement au relativisme historique, mais à une forme de désarroi politique et moral. Tout d’abord considérée comme un problème épistémologique pour la philosophie critique de l’histoire au dix-neuvième siècle (notamment dans les travaux de Dilthey, Rickert et Simmel), la « crise de l’historicisme » migre vers le domaine de la politique et devient l’indicateur d’une crise des fondements du jugement et de l’action politiques. Cette conférence se propose d’examiner la façon dont Raymond Aron confronte la Fragestellung historiciste dans les années 1930 en Allemagne. S’il est attentif aux écueils de l’historicisme comme doctrine du relativisme historique et moral, nous montrerons qu’il considère néanmoins que l’historicité fondamentale de la condition humaine devrait constituer le socle d'une philosophie politique renouvelée. En nous appuyant sur la tradition historiste allemande, nous montrons que la position aronienne dessine une troisième voie entre la préservation d’un horizon universel de connaissance et l’historicisme radical.


Vendredi, 18 janvier 2019
14:30



Université d'Ottawa
Pavillon Desmarais
Salle 8161